Comparer les annonces

A moins de 5 ans de la retraite, quels placements choisir pour faire fructifier son patrimoine ?

repartition patrimoine

Dans la dernière ligne droite de la vie professionnelle, c’est le moment d’accélérer des arbitrages de court ou moyen terme pour doper ses ressources sans prendre trop de risques. Voici trois possibilités.

Les SCPI
A quelques années voire quelques mois de la retraite, investir dans l’immobilier via une SCPI est une piste envisageable. Mais attention, pas n’importe laquelle, il faudra privilégier l’immobilier tertiaire (bureaux, commerces, parcs d’activités), réputé pour servir du rendement. S’il est trop tard pour acheter à crédit avec des mensualités raisonnables, l’achat comptant est bien sûr possible.

la SCPI, quelques mois seulement après sa souscription, sert un rendement moyen de 4,35 % net de frais, selon les derniers chiffres de l’Association française des Sociétés de Placement immobilier (ASPIM) et de l’Institut de l’Epargne immobilière et foncière (IEIF). Dans la réalité, la fourchette est large, allant de 3 à 7,91 %. « A moins de cinq ans de la retraite, mieux vaut privilégier les SCPI sécurisantes donnant entre 4 à 4,5 % ».

La location meublée LMNP
Il s’agit indéniablement du type d’investissement immobilier le plus utilisé pour la préparation à la retraite. En effet, dans la cadre de la Location Meublé Non Professionnelle (LMNP), vous pouvez obtenir des revenus complémentaires quasiment exonérés de fiscalité sans vous soucier d’aucune gestion.

Ainsi, dans la cadre de votre investissement et en fonction de votre situation patrimoniale, vous pouvez investir avec vos liquidités si vous avez un besoin immédiat de revenus complémentaires ou par l’intermédiaire d’un financement pour ne profiter de vos revenus qu’à votre départ à la retraite.

Mais comme tout investissement immobilier, il ne s’improvise pas.

L’un des principaux avantages de la LMNP est la fiscalité appliquée à ses loyers. En effet, grâce à l’amortissement comptable du bien, vous percevez des loyers non imposables. Cet amortissement du bien créé une charge comptable que vous pouvez déduire de vos loyers en plus des charges réelles (intérêts d’emprunt, assurances, taxes etc.). Un bien immobilier peut s’amortir jusqu’à 30 ans, ce qui permet au minimum de ne pas être fiscaliser sur des durées de 30 à 35 ans.

Le PERP et le Madelin Retraite
Le PERP et le Madelin sont les deux seules solutions du marché qui sont exclusivement dédiées à la préparation à la retraite. Mais attention, contrairement au PERP qui s’adresse à tout le monde, le Madelin est réservé aux professions non salariées.

Le PERP
Durant l’année 2018, avec la mise en place du prélèvement à la source, le PERP avait perdu de sa superbe. Mais en 2019, il retrouve tout son intérêt. En effet, vous allez pouvoir à nouveau déduire de votre revenu les versements que vous réaliserez cette année. Mais comme pour beaucoup de dispositifs donnant droit à réduction d’impôts, il existe des plafonds à ne pas dépasser. Vous pouvez donc déduire des versements sur votre PERP jusqu’à 10% de votre revenu de l’année précédente avec :

Un minimum de 3 973€ de déduction
Un maximum de 31 185€ de déduction
Mais le PERP n’a pas que ce seul avantage. Au même titre qu’une assurance-vie, vous pouvez profiter des performances des marchés financiers ou immobiliers. En effet, votre conseiller Netinvestissement vous peut vous proposer une allocation sur mesure, adaptée à votre profil d’investisseur.

Il y a tout de même un point important à connaitre à propos de votre PERP. Cette solution étant en effet destinée à la préparation de votre retraite, les fonds seront bloqués jusqu’à la fin de votre carrière. Vous avez à ce moment-là la possibilité de sortir 20% en capital et le reste sous forme de rentes. En revanche, pendant toute la phase d’épargne, vous bénéficiez d’une grande souplesse. Vous avez ainsi la possibilité de mettre en place des versements programmés, de les stopper et de faire des versements exceptionnels.

Le Madelin
De la même « famille » que le PERP, le Madelin Retraite partage beaucoup de similitudes avec ce dernier.

En effet, nous retrouvons les principales caractéristiques du PERP dans le Madelin. Son mode de fonctionnement est assez similaire à quelques différences près. Ainsi, il permet également une déduction des cotisations de votre rémunération ou de votre résultat si vous êtes en profession libérale. Mais, il faut savoir que les plafonds ne sont pas les mêmes. Vous pouvez déduire jusqu’à 10% de votre rémunération de 1 à 8 PASS, auxquels viennent s’ajouter 15% de la tranche de revenus dépassant le PASS jusqu’à 8 PASS. Il faut cependant noter que tous les versements sur vos autres contrats retraite (PERP, Art 83, abondement de l’entreprise sur les PERCO etc.) viennent en déduction de ce disponible fiscal. Mais attention, la principale différence concerne le fait qu’il est réservé aux professions non salariées.

Il est également préférable de vous rapprocher d’un chef de projet patrimonial qui peut vous accompagner dans le choix du bon Madelin retraite ainsi que dans la création d’une allocation adaptée à votre profil investisseur.

img

Fabrice WALD

Articles Liés

La Gestion locative par FWF INVEST PARIS

La gestion locative en période de crise : signature des contrats (mandats, contrats de...

Lire Plus

Les squatteurs pourront-ils vraiment être expulsés pendant la trêve hivernale ?

Cette année encore, les squatteurs n’auront pas le bénéfice de la trêve hivernale et pourront...

Lire Plus

Immobilier à Paris : il faut gagner 11 000 € par mois pour acheter 75 m²

Il est de plus en plus difficile pour les Parisiens d’assumer une vie financièrement correcte...

Lire Plus

Joindre La Discussion